La légalisation à venir sur la consommation du cannabis à des fins non médicales soulève une série de questions pour les employeurs. Lorsque la législation aura été adoptée, ceux‑ci pourraient devoir prendre des décisions difficiles quant au bien-fondé du dépistage de drogues (y compris la pertinence des programmes de dépistage de drogues actuellement en place), quant à la façon de traiter l’inconduite d’employés liée à la consommation de drogues et relativement aux allégations de discrimination. Ils devront également maintenir un équilibre précaire entre l’obligation d’accommodement des employés handicapés (ce qui comprend la dépendance) prévue dans la législation sur les droits de la personne et l’obligation de fournir aux employés un milieu de travail sécuritaire tel qu’il est prévu dans la législation sur la santé et la sécurité au travail. 
En plus de passer en revue et de modifier les politiques et procédures relatives au milieu de travail à la lumière de la nouvelle législation, nous recommandons à nos clients de consulter leur conseiller juridique pour les aider à résoudre des problèmes qui surviendront inévitablement dans la foulée de la légalisation du cannabis à usage récréatif.

Travail et emploi
BLA-logo_No_Tag
Le cannabis au Canada : Un paysage juridique en pleine évolution
EN | FR
Icons-01down-arrow-animated2